Usine de valorisation

Usine actuelle

Un mot d'ordre, la valorisation des déchets


De tout temps, la Principauté de Monaco a souhaité préserver la qualité de son environnement et être autonome quant au traitement de ses déchets. C’est ainsi que fut construite, dès 1898, la première usine de valorisation des déchets sur un site voisin de l’actuelle usine.
L’incinération des déchets consiste en leur minéralisation. Cette filière présente de nombreux avantages et notamment une réduction importante des déchets à stocker d’environ 90 % en volume et 75 % en masse.

Le concept moderne des unités de traitement consiste non seulement à incinérer les déchets et à récupérer l’énergie produite par la combustion, mais également à valoriser cette énergie sous forme d’électricité et de chaleur. Les usines de valorisation des déchets peuvent donc être assimilées à des unités industrielles de cogénération dont l’objectif premier est l’incinération des déchets.

L’actuelle usine est la troisième du nom. Elle a été mise à feu en 1980. Elle est capable d’incinérer 80 000 tonnes par an de déchets, ce qui la situe en taille dans la moyenne des unités européennes. Elle dispose de tous les équipements modernes d’exploitation et respecte les normes européennes de rejets des fumées.

Une usine parfaitement intégrée dans le tissu urbain

Les spécificités de l’usine de Monaco sont nombreuses. Située en plein coeur du quartier de Fontvieille, son intégration architecturale a été effectuée avec soin : ses murs périphériques sont doublés d’une isolation phonique qui limite au maximum les émissions sonores vers l’extérieur. La cheminée, qui constitue habituellement la partie la plus visible de ce type d’usine, est ici totalement intégrée au bâtiment.

De plus, le panache blanc de vapeur d’eau a totalement été supprimé. Le bâtiment est antisismique et occupe une superficie au sol de seulement 1 500 m2 qui justifie sa conception tout en hauteur. Enfin, une partie de l’énergie valorisée l’est sous forme d’eau glacée, produite par des refroidisseurs à absorption dans une centrale thermofrigorifique voisine et utilisée à des fins de climatisation d’immeubles industriels et tertiaires.

Une entité technique de pointe

L’usine de valorisation des déchets comprend deux fours-chaudières et deux lignes de traitement des fumées. Elle fonctionne en continu tout au long de l’année et valorise sous deux formes l’énergie issue de la combustion :

- L’ÉLECTRICITÉ, qui sert à sa propre alimentation et dont l’excédent est distribué par l’intermédiaire du réseau public de la Société Monégasque de l’Électricité et du Gaz. Cette fourniture correspond environ aux besoins annuels de l’éclairage public de la Principauté.

- LA VAPEUR, qui alimente une centrale de production de chaleur et de froid où l’énergie est valorisée sous forme de fluides chaud et glacé distribués par deux réseaux urbains à des fins de chauffage et climatisation des batiments publics et para-publics du quartier de Fontvieille.

La conception, puis les différentes évolutions de cette installation lui ont toujours permis de satisfaire aux normes européennes en matière de respect de l’environnement et notamment à celles relatives aux rejets atmosphériques. Par ailleurs, les émissions sonores dans l’environnement immédiat de l’usine ont été réduites au maximum grâce à un traitement particulièrement soigné de l’enveloppe du bâtiment. De même, aucune nuisance olfactive n’est décelable en raison d’une mise en dépression de toute l’installation.

Caractéristiques techniques

Réception des ordures

Pont à bascule30 tonnes
Fosse à ordures1 200 m3
Fosse à mâchefers170 m3
Broyeur1
Pont roulant à ordures2
Capacité des grappins1 500 litres

Evacuation des résidus

Transporteur à bande2 en cascade
Pont roulant1
Capacité du grappin1 000 litres
Déferraillage par overband1

Four (MARTIN) / Chaudière (CNIM)

Nombre2
Capacité d’incinération par four pour un P.C.I. de 2 400 Kcal/Kg4,6 t/h
Surface de la grille15,3 m2
Vaporisation par chaudière13 t/h
Température vapeur saturée242°C
Pression vapeur surchauffée28,5 bars
Température300°C
Timbre36 bars
Température eau alimentation105°C
Fumées sortie chaudière230
Débit des fumées27 500 Nm3/h
Brûleur de soutien5 MW
Brûleur de démarrage1,1 MW

Epuration des fumées (ROTHEMULE/LAB)

Dépoussiéreur électrostatique2
Nombre de champs par dépoussiéreur2
Laveur de fumées de type humide2
Traitement des eaux de lavage de gaz1
Traitement catalytique de type SCR2
Analyseur de gaz2

Alternateur

Puissance nominale2 600 kW
Vitesse1 500 t/mn

Aérocondenseur

Capacité de condensation23 t/h
Pression1,4 bars abs

Synoptique de l'usine

Accès à l'usine

Horaires d’ouverture aux entreprises et aux usagers

Du Lundi au Vendredi : de 10 à 17 heures
Le Samedi : de 10 à 13 heures
Fermeture : Dimanches et jours fériés

Rappel non exhaustif sur la nature des déchets refusés à l’incinération:

  • La terre, les déblais, les décombres, les gravats, les cendres.
  • Le verre, les vitrages.
  • Les huiles, graisses, liquides.
  • Pneus, rouleaux de moquette…
  • Les explosifs, munitions, pétards, feux d’artifices, fusées de détresse.
  • Les produits minéraux, laine de verre ou de roche, dalle de faux plafond.
  • Les bouteilles de gaz ou extincteurs.
  • Les matières nocives
  • Les produits dangereux ou volatiles.
  • Les récipients de produits inflammables,
  • Les déchets anatomiques, infectieux ou radioactifs.
  • Les déchets compacts.
  • Les déchets de PVC, raccords, tuyauterie PVC.
  • Tout autre déchet dont la nature, la composition chimique, le poids ou l’état pourrait mettre en péril le personnel ou l’installation.